De retour du Wima à Monaco, la conférence mondiale sur le NFC et le sans contact

Wima 2011 Logo

Wima 2011 Logo

Le Wima, probablement la plus importante conférence sur la technologie, les services et les produits NFC, s’est achevé le 21 Avril 2011 à Monaco. C’est une conférence feutrée, au bord de la Méditerranée et des casinos, à quelques pas des préparatifs de l’autre mariage princier et d’un grand prix de Formule 1, où les sociétés qui façonnent les service mobiles de demain exposent, échangent et partagent leur stratégie.

Parmi les sponsors et les sociétés présentes les plus connues (en augmentation par rapport à l’année dernière), citons Nokia, très présent avec ses partenaires, tout comme NXP, mais aussi Orange Business Services, Ericsson, Alcaltel-Lucent, Gemalto, Atos Worldline, Inside Wireless, Thales, MobiWire (ex. Sagem Wireless), Sony, Oberthur, Twinlinx, Vivotech, ST ou Cassis International.  La Finlande avait son propre pavillon avec la ville d’Oulu (la première ville NFC), VTT, UPM RFID ou TagAge.

NFC - Touch & Go

NFC - Touch & Go

Les sociétés françaises étaient également très présentes avec en plus de celles déjà citées, Thing & Go NFC, Trusted Logic, MobileTag, Micropross, Otipass, Soliatis, Digital Airways ou Eff’Innov sans compter les associations comme l’AFSCM, le forum SMSC, TelecomValley et le pôle TES de Caen. Un certain nombre de ces sociétés étaient également présentes au salon RFID Journal Live d’Orlando la semaine dernière ainsi qu’au Mobile World Congress de Barcelone, rappelant, s’il y en avait besoin, l’interaction mobile / RFID / NFC  dans cet  écosystème ; le NFC, dans sa définition, plus commercial que technique, permet à des mobiles équipés de lire, écrire ou émuler des étiquettes RFID HF, celles que l’on retrouve dans les cartes de fidélité ou de transport.

Parmi les sujets les plus discutés, nous trouvons :

l’importance nouvelle prise pas le peer-to-peer,  l’échange de mobile à mobile de données, un des trois modes permis par le NFC (les deux autres étant la lecture/écriture d’étiquettes et l’émulation de carte. L’utilisation du peer-to-peer se retrouve sur le jeu avec la présence de Rovio, l’éditeur du jeu Angry Birds, qui voit dans le NFC (exclusivement sur Nokia), une plateforme pour développer le jeu en réseau sur mobile les réseaux sociaux, dont le Poken et ses développements en sont l’exemple le plus visible. Originellement une clé USB capable de partager des informations de clé à clé, c’est aussi une application que l’on trouve /trouvera sur les téléphones NFC et qui permettra de partager très simplement toute information comme une carte de visite avec toutes les liaisons possibles sur les réseaux sociaux l’implémentation de la sécurité sur le NFC et le débat sans fin sur la place du

About Pierre Metivier

Professionnel du marketing produit, Pierre a participé au lancement et au développement de deux aventures technologiques clés de notre temps : la micro-informatique (Commodore, Micro Application, Apricot, Borland) et l’Internet (CompuServe, AOL) à des postes de direction marketing produit en France, en Europe et aux Etats-Unis. Son expertise comprend les métiers de la gestion de produit technologique, de sa définition à son lancement, en environnement international
This entry was posted in conference, NFC, RFID, Sans contact, wima and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.